Vous êtes ici : Accueil > Syndicats des Eaux et d'Eléctrification > Syndicat des Eaux

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES SOURCES DES SALLES

HISTORIQUE
 
            Le Syndicat regroupe les communes de Saint-Martin-du-Tertre, Courtois-sur-Yonne, Nailly, Villenavotte, Villeperrot et Pont-sur-Yonne qui ont mis en commun ou créé leurs réseaux d’eau potable au début des années 1950, en captant la source des Salles près de Paroy, hameau de Nailly, et en reliant ces communes par une conduite longeant la route de Saint-Martin-du-Tertre à Pont-sur-Yonne, dite « gravitaire ». A cette époque, Pont-sur-Yonne avait déjà son réseau, installé entre les deux guerres, et son captage.
 
            Au cours des années, le nombre d’abonnés a augmenté avec les constructions nouvelles, la consommation d’eau s’est développée par l’apparition des lave-linge, lave-vaisselle, sanitaires, etc, et les captages d’origine n’ont plus suffi à alimenter le réseau. De plus, la généralisation de l’emploi des engrais azotés et des pesticides a conduit à l’apparition de ces produits dans les captages existants à des teneurs incompatibles avec les normes sanitaires de plus en plus contraignantes, ce qui a conduit à créer de nouveaux captages d’eau plus abondante et plus saine, l’un à Courtois-sur-Yonne, à l’extrémité ouest de la Peupleraie, l’autre à Villeperrot, entre la rivière et le chemin de fer, tous deux conformes aux normes.
 
SITUATION ACTUELLE
           
            Le réseau est alimenté par ces deux captages, celui de Courtois-sur-Yonne fournissant Saint-Martin-du-Tertre, Nailly et Courtois-sur-Yonne, l’autre Villenavotte, Villeperrot et Pont-sur-Yonne, avec une vente d’eau à Saint-Sérotin dont la ressource n’est plus conforme aux normes. En cas de besoin, cette répartition peut être modifiée en utilisant la conduite « gravitaire ».
            Il comporte 9 réservoirs, sur tour ou enterrés, 120 kms de canalisations de tous diamètres, et distribue 400 000 m3 d’eau par an dont 30 000 à Courtois-sur-Yonne.
 
            L’exploitation est affermée à la Société SAUR, qui assure le pompage, l’entretien, la distribution et la facturation.
            Le prix de vente de l’eau comporte une part reversée au Syndicat pour assurer son budget, et une part destinée à rétribuer la SAUR. Cette part est strictement encadrée par le contrat d’affermage. A ces parts viennent s’ajouter des taxes au profit de différents organismes, dont l’Agence de Bassin Seine-Normandie, qui, en retour, subventionne les travaux. De plus, pour notre commune, la SAUR facture la taxe spécifique reversée à Courtois-sur-Yonne pour son budget d’assainissement.
 
            Le budget primitif du Syndicat pour 2010 est de 352 788 euros en section de fonctionnement (une grosse partie est affectée au remboursement des emprunts) et 366 375 euros pour l’investissement (travaux neufs).
 
TRAVAUX FUTURS
 
            Une autre tâche importante est l’élimination des branchements en plomb, risques de saturnisme, pour répondre aux normes européennes. Il n’en reste que quelques-uns à Courtois-sur-Yonne, où la plupart des remplacements ont été faits à l’occasion d’autres travaux, mais d’autres communes, surtout Pont-sur-Yonne avec son réseau ancien, en ont encore beaucoup.
            Les récentes coupures d’eau dues à la rupture de la conduite gravitaire, à la sortie de Courtois-sur-Yonne, près du viaduc de l’autoroute, peut être dues à des contraintes qu’elle aurait subies pendant la construction du viaduc et l’élargissement de la route, ont conduit à rechercher la sécurisation de la ressource en eau.
 
            La sécurité de l’alimentation du réseau n’est pas assurée en cas d’incident (pollution accidentelle par exemple) sur l’un des captages, l’autre ne pouvant pas fournir toute la consommation.
 
            Un troisième captage est donc en cours de réalisation. Un forage exploratoire sur Courtois-sur-Yonne, entre la rivière et le chemin de fer, près de la limite sud de la commune, a été effectué. Les analyses et les mesures de débit diront s’il peut être ce troisième.

Vous souhaitez participer

Apporter vos contributions.

Identification adhérents

Créer un compte

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter.

Formulaire d'inscription à la newsletter

Diaporama photos

voir les autres photos