Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

Historique

VIIème siécle : vénéré pour sa foi et ses miracles, Saint-Arthème fut considéré comme Saint aussitôt après sa mort. Il semble qu'un petit oratoire lui fut rapidement consacré à Courtois-sur-Yonne.

IXème siècle : (sans doute 886) destruction lors des invasions normandes.

fin du IXème, début du Xème siècle : construction d'un prieuré, rattaché à l'Abbaye Saint-Jean l'Evangéliste de Sens.

1055 : l'Archevêque de Sens devient Vicomte de Sens et Baron de Nailly, Courtois étant rattaché à la baronnie de Nailly son église devient propriété des Archevêques de Sens et le restera jusqu'à la Révolution.

début du XIIème siècle : sous le règne de Philippe 1er (1060-1108), restauration de l'église ; témoins : deux arches de style roman sur le mur sud, mises à jour lors du ravalement de 1985, et qui marquaient l'entrée de l'église.

XVème siècle : édification de voûtes gothiques. Témoins : 5 piliers, 4 voûtes et 1 voûte perpendiculaire.

décembre 1567 : destruction partielle pendant les guerres de religion.

1569 : reconstruction partielle dont un bâtiment destiné à abriter une cloche datée de cette année.

XVIIème siècle : construction d'une chapelle de la Vierge (actuelle sacristie) avec des matériaux d'époque gothique.

fin du XVIIIème siècle : très importants travaux de maçonnerie, carrelage, charpente, couverture, plafond, vitrages pour un montant total de 3 255 livres 14 sols, attestés par l'inventaire des biens et dépendances de l'Archevêché de Sens, établi le 2 mars1768 et jours suivants, après la mort du Cardinal de Luynes (archives départementales de l'Yonne - G455).

Révolution : l'église devient bien national, mais n'a pas été vendue. Il semble même que le culte ait été maintenu.

1843 : percement de la porte d'entrée actuelle (située à l'est). Obturation de l'ancienne entrée située au sud pour y placer l'autel de la Vierge. L'ancienne chapelle de la Vierge devient l'actuelle sacristie. Erection d'un clocher de forme bulbeuse pour y placer la cloche de 1569.

1910 : la foudre étant tombée sur le clocher, construction du clocher actuel, de forme pointue à 8 pans.

1932-1933 : reconstruction d'un plafond en forme de nef renversée - réfection du carrelage (ce qui entrainera malheureusement la couverture de deux pierres tombales du 16ème siècle, peut-être celles du donateur de la cloche et de son épouse).

1976-1980 : restauration d'une partie des murs extérieurs, grâce à la subvention en faveur de l'artisanat instituée par le Président Giscard d'Estaing. Remplacement du battant et du mouton de la cloche.

1984 :  récupération d'un ancien baptistère daté de 1471 (actuellement à l'entrée du cimetière).

1985 : restauration intérieure et fin des restaurations extérieures.

1990-1994 : pose de 8 vitraux de style symbolico-figuratif.
 

Informations

Vous souhaitez participer

Apporter vos contributions.

Identification adhérents

Créer un compte

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter.

Formulaire d'inscription à la newsletter

Diaporama photos

voir les autres photos